Insolation et coup de chaleur

L’insolation est une élévation anormale de la température du corps (ou "hyperthermie") due à une exposition prolongée au soleil.
Elle se distingue d’autres formes de dérèglement de la température corporelle :
- le coup de chaleur causé par une exposition à la chaleur ambiante (canicule, atmosphère surchauffée)
- le coup de chaleur d'exercice ou d'effort lié à un effort intense dans un environnement trop chaud et humide.
94I0IZCAXFM95NCALGMA9RCAJ5CRASCACDS8S6CAY3YAR3CAYH3EFFCA62AQIHCAL1U1UFCAOE47BMCA1OZ210CALO47E7CAQ1ZMQGCA475WDSCA0699CHCAJ6KIWRCAGVQPPICAICKUA0CA1QZFJTCA6T2AQ4
Les troubles qui en résultent peuvent aller de l'épuisement au coup de chaleur proprement dit.
Ce sont des affections graves entraînant des risques de complications cérébrales et de décès au-delà de 41,5 °C.

Quels sont les symptômes ?

L'insolation, qui est directement liée à l'irradiation du soleil sur la tête et la nuque, se traduit par une sensation de chaleur sur le visage associée à des maux de tête.
Elle peut s’accompagner d'une impression de malaise, d’oppression thoracique, de tachycardie, mais aussi de nausées, de somnolence et de bourdonnements d'oreille. Chez un jeune enfant, cela peut se traduire également par des vomissements et une forte diarrhée.

Cette affection engendre une forte fièvre et un phénomène dangereux d'auto-entretien de la température, de telle sorte que la fièvre résiste aux traitements habituels (comme l’aspirine et le paracétamol).
Elle entraîne également une déshydratation liée tant au soleil qu'à la fièvre.

Prévenir l’insolation                                                                               chaud

L’insolation peut survenir très rapidement chez les nourrissons et les personnes âgées, en période de forte chaleur.
Elle touche aussi les sportifs qui ne s’hydratent pas suffisamment pour compenser les pertes d'eau dues à la transpiration.

La prévention consiste à :
- éviter les efforts aux heures les plus chaudes
- éviter la sieste au soleil, notamment après le repas
- porter des vêtements légers, amples et de couleur claire lorsqu’on est au soleil
- se protéger la tête avec une casquette ou un chapeau de couleur blanche
- se mouiller le front et la nuque régulièrement
- boire souvent, avant même de ressentir la soif et penser à faire boire les enfants
- éviter les boissons alcoolisées qui aggravent les pertes d'eau.
-Il convient d'éviter les efforts en plein soleil et pendant les deux heures qui suivent les repas. Il est conseillé de boire souvent de l'eau, surtout si l'on transpire, et de faire boire votre enfant.

Que faire en cas d'insolation ?

Insolation et coups de chaleur doivent être soignés rapidement pour éviter les séquelles neurologiques.

Le traitement consiste à allonger la personne dans un endroit frais et aéré et à la refroidir (notamment en mettant la personne sous la douche, avec de l'eau relativement froide ou en la mouillant abondamment tant que son corps reste chaud).
Il faut également la réhydrater en lui faisant boire de l'eau fraîche non glacée.

Dans les cas les plus sévères, il est indispensable d’appeler les secours mais en attendant l'hospitalisation, le refroidissement de la personne est un geste primordial.

Quelles sont les personnes les plus fragiles ?
Les bébés, les enfants, les personnes âgées et les sportifs doivent absolument boire régulièrement par temps chaud car ils sont très sensibles aux coups de chaleur.

Quels sont les symptômes d'une insolation sévère ?
La fièvre monte au-delà de 39,5°, la peau est sèche et brûlante, des douleurs musculaires surviennent si le traitement n'est pas intervenu avant, puis suivent des troubles du comportement.

Quel est le plus gros risque encouru suite à une insolation ?

Le coma puis la mort, si l'insolation n'est pas soignée à temps. 

Notre conseil
Les enfants et les personnes âgées sont particulièrement sensibles aux insolations et aux coups de chaleur. Pour leur santé, pensez à les faire boire régulièrement et à leur faire porter un chapeau. Méfiez-vous aussi des premiers beaux jours du printemps et couvrez la tête de votre enfant s'il joue dehors, car le soleil même par temps frais peut-être dangereux.


l'OMS (organisation mondiale de santé) publie ceci ( sur http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2003/pr66/fr/)
Le Dr Lee a fait la déclaration suivante : « Nous savons qu’en réduisant la surexposition des enfants et des adolescents au soleil, nous pouvons réduire dans une large mesure le risque d’apparition d’un cancer de la peau, d’une cataracte et d’autres affections qui peuvent ne se manifester que beaucoup plus tard. Comme une part importante de l’exposition aux rayons UV a lieu avant l’âge de 18 ans, il est évident que la sensibilisation des enfants et des adolescents aux risques de l’exposition aux UV joue un rôle déterminant dans la prévention des conséquences d’une telle exposition, et il est démontré que les programmes scolaires constituent le moyen le plus efficace d’atteindre les enfants et de les sensibiliser ».
JY7PH5CAX0GHT2CA5UY5F2CA9A1XG2CA7AXBZMCAW0PLYCCAXGSJ3WCA74HH2WCA2JTHH6CA53F6ZICAAFO2YWCAVMY30RCAOQHSM8CAWGAEUXCA1215DICAM3AZL0CA4BE2OECAD5DJHZCADKIRASCAGJVJ0G