TOPO DU JOUR: Jeudi 3octobre

Alors que les pompes fonctionnaient hier à 16h, ce matin ce n’était plus le cas.
TOUJOURS PAS D’EAU A L’ECOLE !!
La réparation n’a pas tenue.

Donc ce matin  réaction des parents :
- Appel téléphonique à  l’ARS, qui dit faire remonter la demande auprès du préfet,
- Appel au sous-préfet, en déplacement à st joseph, j’ai eu Mr Dambreville, secrétaire général, qui a pris nos demandes au sérieux, traite l’affaire et contactera la mairie.
- Appel téléphonique à  Mr P., élu aux affaires scolaires, qui me rappelle pour nous demander ce que nous devions faire.
Bien sûr seuls les responsables des écoles doivent prendre cette décision, mais nous rappelons que sans eau les conditions d’hygiène et santé ne sont pas respectée et que les enfants sont soumis à des risques de maladies, malaises… certains enfants ont déjà montré des troubles médicaux  ( certains parents auraient porté plainte - à vérifier -  mais les gendarmes sont venus ce matin à l’école pour constater des faits)
- Départ ensuite à l’inspection, un groupe de parents (Mme Nollet, Mme Rochefeuille, Mr Baret, Mme Touraille, Mme Paniagua, Mme Leocadie, Mme Mme Marechal, Mr Soler).
Elle a bien fini par nous recevoir ! Nous étions bien décidés à être reçu en même temps !
Considérant que le problème ne semblait pas si urgent au vu de la distribution de bouteilles d’eau (16 pack sur 2 jours pour 278 élèves) et de la mise en place de la citerne (qui ne fonctionne pas !! donc pas de toilettes ni nettoyage)…
Bref nous avons longuement discuté. Nous sommes toujours choqués de n’avoir vu aucune préoccupation jusque-là de sa part ou même de l’éducation nationale, et d’avoir même considéré les « conditions suffisantes » au maintien de l’école ! Tout autant sur ce problème d’urgence sanitaire qu’est le manque d’eau, comme le problème de sécurité quant à la vétusté de l’établissement, pour lesquels nous sollicitons largement les institutions depuis longtemps.
Bref…. notre version a été annoncée, notre inquiétude face à la santé de nos enfants a été entendue. Mme l’inspectrice nous donne RDV le lundi suivant à l’école avec des responsables de l’éducation nationale (directeur des affaires sanitaires, médecin conseiller au recteur), mairie… Nous parlerons alors de ces problèmes, en espérant qu’ils soient entendus et réglés au plus vite...
En attendant lundi ?, demande t on.
 « Chacun ses responsabilités » nous a-t-on répondu, ne pouvant prendre la décision de fermeture d’école. Et nous assurant prendre part à cette situation...

Il faut savoir que la commission de sécurité qui devait avoir lieu ce matin, attendue depuis 2007 n’a pas eu lieu !! Ce matin comme en avril 2012 (soit 18mois) le quorum n’a pas été atteint, représentant de la mairie absent !

Il faut plus d’1 an à la préventive des pompiers pour organiser cette commission et la date est connue de tous les conviés depuis plusieurs mois !
Mr P., élu aux affaires scolaires, a été averti par moi-même. Il ne fait pas parti de la commission de sécurité mais étant responsable élu des écoles il devait être informé rapidement. D’autant plus que cela précédait son entrevue avec Mr le Maire concernant cette école.

A 11h30 en récupérant à l’école nous constatons un retour de l’eau. Comme hier.
J’en informe alors Mr Payet, et tente de savoir ce qu’il se passe.  N’étant pas sûr que cela perdure il s’entretien avec le maire. Et prennent la décision de fermer l’école.
En repartant, nous discutons avec un technicien d’hydrotech au niveau de la pompe à eau.
Qui nous dit ceci : «  la pompe est réparée, encore… mais je ne sais pas encore pour combien de temps ! J’ai dû faire une pompe avec 2 vieille pompes ! il y’a des courts-circuits et les tuyaux sont défectueux…
Les pompes qui arrivent ne régleront pas le problème, sur du long terme, c’est tout le système qu’il faut refaire, pompes mais aussi système électrique, et tuyauterie pour une solution durable ».
Nous ne sommes pas techniciens pour juger de cela. Et nous gardons pour nous beaucoup de choses que nous entendons… nous ne sommes pas non plus décisionnaires des choix a faires pour cette école… Mais responsables de nos enfants !
Ce qui est sûr c’est que nous ne voulons pas que nos enfants tombent malades dans cette école pour ce problème d’eau. Nous voulons également attirer l’attention sur tous ces problèmes récurrents de sécurité …
Attendons des nouvelles de la mairie, et RDV lundi à 16 h à l’école avec des responsables pour les suites.
voilà….

A certains parents, peu nombreux, qui ne comprennent pas la situation et s’inquiètent de la scolarité :
Nous sommes tout autant inquiets que vous quant à la scolarité de nos enfants et nous préfèrerions les voir à l'école....Dans une école, aux normes d’hygiène, de santé et de sécurité respectables ! si aujourd'hui on en est là c'est que cette école, comme de nombreuses autres sont delaissées! aujourd'hui est le resultat de nos "responsables"... 
 Fermer l'école maintenant s’agit là de santé publique, les risques encourus par vos enfants en termes de santé sont plus grave. Dans le cas ou votre enfants tombe malade, et sans eau cela augmente de manière considérable cette possibilité, votre enfant manquera plusieurs jours l’école, dans la douleur et risque également de transmettre les pathologies a la famille.
Quant aux bruits de couloir de rattrapage de cours pendant les vacances, il n’en est rien se sont des rumeurs. 
Bien sur si la maintenance de cette pompe avait était faite et si elle avait été changée depuis 2008 a sa fin de vie, nos enfants n'en seraient pas là...

Merci à tous les autres parents qui soutiennent les enfants, se mobilisent et apportent leurs soutient moral car nous pouvons vraiment aider nos enfants à l’école, nous sommes même, sur de nombreux points, les seuls à pouvoir le faire.
Nos actions ne sont faites que pour protéger nos enfants. Continuons a nous montrer determinés pour leur santé et leur sécurité à l'école.